SIA : Le fichier de traçabilité complète des armes à feu

Chaque arme à feu (fusil de chasse, tir sportif, collection) est désormais dotée d’une véritable carte grise qui suivra tous les possesseurs de l’arme.

Ce dispositif avait été plutôt bien accueilli par le secteur. Ainsi Jean-Jacques Buigné saluait un texte très attendu par les collectionneurs. D’autant plus que le fichier Agrippa était truffé d’erreurs matérielles. Le SIA, ajoutait le président de l’UFA, est plus fiable. Les données seront désormais enregistrées instantanément et les particuliers pourront rectifier les erreurs.

Cependant, un spécialiste reconnu des armes s’inquiétait début 2020, avant la mise en place de ce fichier, relevant, sous couvert de l’anonymat, le fait que le SIA sera largement et automatiquement interconnecté avec toute une série de fichiers. De plus, cet expert judiciaire précisait qu’il était prévu que ces données puissent intégrer, par dérogation, les orientations politiques, religieuses, syndicales, sexuelles et même ethniques ou de santé.

Inquiétude également du côté de la Commission nationale informatique et libertés (Cnil). Comme le veut la loi, cette instance consultative avait émis un avis également publié au Journal officiel. Elle s’interrogeait sur le libre accès aux données par les services de renseignements, comme la DGSI ou la DGSE, et sur la sécurisation de données extrêmement sensibles.

Avant la fin de l’année 2021, le ministère de l’Intérieur prévoit l’ouverture d’un portail usager, où chaque personne détenteur d’une arme à feu verra toutes les informations que l’administration possède sur lui. La personne y trouvera ses armes enregistrées, pourra effectuer des démarches administratives, comme la demande de la carte européenne d’arme à feu. Tout ceci dans le but de faciliter la gestion des armes pour les particuliers explique le ministère de l’intérieur…

En attendant l’ouverture du portail internet usager, il serait intéressant un peu plus d’un an après la mise en service de ce fichier d’avoir un retour des intéressés, tireurs sportifs, club, services de polices et préfectures… Pour le moment, silence radio…

2 Comments

  1. Quelle est l utilité de ficher les gens équilibrés et sans histoires quand les problèmes et les crimes viennent de gens qui ne remplissent aucun papier et dont les armes ne sont pas enregistrés ?

    1. Sur ce point on est d’accord… Cependant, nous n’avons malheureusement pas d’autre choix que de coller à la réglementation… Mais il est évident que le problème n’est pas chez nous !

Répondre à Flex Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *